Le renne – Rangifer tarandus

Le renne vit dans les régions subarctiques et arctiques de l’Europe. On le trouve aussi en Amérique du nord, en Russie et jusqu’aux confins de la Mongolie. Il existe plusieurs sous-espèces de rennes.

DSC08007C’est un ruminant. Il appartient à la famille des cervidés. 
Mâles et femelles portent des bois.
Les mâles les perdent chaque année après le rut, qui se produit en octobre. Un mâle peut avoir un harem d’une trentaine de femelles.
Les femelles perdent leurs bois après la mise bas, qui se produit en mai vers les montagnes. La gestation dure tout l’hiver.

L’animal est parfaitement adapté au climat et au milieu.
Les sabots du renne sont larges, adaptés pour se déplacer sur la neige et dans les marécages. 
La fourrure est épaisse. Le pelage est constitué d’un sous-poil court, et de poils longs et creux, qui donnent une excellente protection thermique pour le froid de l‘hiver.
L’odorat est très développé, le renne peut sentir le lichen situé sous la couche de neige.
Le poids du renne se situe entre 60 et 90 kg chez la femelle, et 100 à 150 kg pour les gros mâles à l’automne. Leur taille varie de 80 cm à 1,30m.

1-peuple-sami-le-renneLes mâles vivent seuls ou en petits groupes. Les femelles vivent avec les petits en troupeaux. 
Les rennes passent l’hiver dans les forêts.

Au printemps, ils migrent vers les montagnes ou les îles et presqu’îles de la côte. Ils échappent ainsi aux moustiques.

La nourriture varie au cours de l’année.
L’été le renne se nourrit de différentes plantes et de champignons.
L’hiver il mange plusieurs variétés de lichens. Il gratte la neige à l’aide de ses sabots pour accéder à la nourriture.

5-peuple-sami-le-renneA l’origine, les Sames chassaient le renne sauvage. Leur ancienne technique de chasse se lit encore sur le sol, par endroit.
Le renne leur apportait tout ce dont ils avaient besoin : la viande et le lait, la peau pour les vêtements, les tendons pour le fil, les bois et les os pour les objets usuels.

Ils avaient aussi des rennes apprivoisés qui servaient d’animaux de trait et de somme. Vers le 16è siècle, ils devinrent nomades éleveurs de rennes. Ils se déplaçaient de pâturages d’été en pâturages d’hiver, au gré des migrations des rennes.


11020036
Aujourd’hui, les Sames utilisent la technologie moderne pour l’élevage du renne. 

 

                 

 

Textes et photos ©Terre des Sames Tous droits réservés 

                                                                                                                                       Découvrez nos séjours fleche