Les Sames aujourd’hui

5-Peuple-sami-aujourd'huiLes Sames ou Sámi sont le peuple autochtone du Sápmi. Ils font partie des peuples premiers. 
Les termes « Lapon et Laponie » sont progressivement abandonnés, au profit des termes « sámi, same, sami, » pour nommer le peuple, et « Sápmi » pour nommer le territoire.
A l’origine les sames étaient chasseurs et pêcheurs. Ils entretenaient un lien très fort avec la nature, et leur mode de vie était en corrélation étroite avec ces hautes latitudes boréales.
Au fil de l’Histoire, ils ont fait face à l’avènement des frontières, à la christianisation forcée, et à la colonisation. Aujourd’hui, ils luttent pour leur terre, pour leurs droits, et pour préserver et développer leur culture.
Ils ont encore de nos jours, à faire face à la discrimination raciale et aux insultes.

La Population

73490004La population sami est d’environ 80 à 100 000 personnes, approximativement réparties :

  • 50 à 65 000 environ vivent en Norvège
  • 20 à 35 000 environ en Suède
  • 8 000 en Finlande
  • 2 000 en Russie

L’élevage du renne fait partie intégrante de la culture sami. Environ 10 % des sames sont éleveurs de rennes.

4-Peuple-sami-aujourd'huiEn Suède, les éleveurs de rennes sont répartis en «Samebyar». Un Sameby est à la fois une entité économique et une aire géographique, où les Sames exercent leur activité d’éleveurs de rennes, selon la loi suédoise. Il existe 51 Samebyar en Suède.

Souvent, les sames ont une activité annexe à l’élevage du renne, comme le tourisme, l’art ou l’artisanat, en lien avec leur culture.
Les éleveurs de rennes sont dépendants du gouvernement suédois. Ils doivent composer avec les exploitations minières et forestières, les constructions de barrages hydro-électriques, de routes et de voies ferrées qui sans cesse restreignent leur territoire, et engendrent des difficultés de déplacement et des diminutions des pâturages. Depuis quelque temps, de plus en plus de parcs éoliens s’ installent sur les pâturages des rennes.

2-Peuple-sami-CultureL’autre partie de la population sami occupe des emplois en tant que salariés, chefs d’entreprise ou travailleurs indépendants, dans différents domaines.
Certains d’entre eux sont artistes, artisans, écrivains, journalistes, peintres, photographes, stylistes, couturiers et exercent ces activités en lien direct avec leur culture.

La langue sami

La langue sami est répartie à travers les 4 pays.
Menacée de disparition, elle est composée de 3 langues principales, déclinées en 9 dialectes :

Le Same du Sud Le Same du Centre Le Same de l’Est
  • Same du Sud
  • Same de Ume
  • Same de Pite
  • Same de Lule
  • Same du Nord
  • Same d’Inari
  • Same de Skolt
  • Same de Kildin
  • Same de Ter

Les pressions qui furent exercées sur les Sames, telles l’interdiction de porter leurs costumes, de pratiquer leur religion, de parler leur langue, font que bon nombre d’entre eux ne connaissent pas la langue de leur peuple.
De nos jours, l’administration sami évoque le chiffre d’environ 20 000 locuteurs, parmi lesquels 85% d’entre eux parlent le same du nord.
De plus en plus, les enfants et les jeunes étudient maintenant la langue sámi à l’école et à l’université, désireux de renouer avec leur culture.
La langue du Same de Ter, parlée en Presqu’île de Kola en Russie, est la 8è langue la plus menacée dans le monde. Elle n’est plus pratiquée que par une dizaine de locuteurs.

L’organisation

Le drapeau sami fut adopté en 1986. Il est commun aux 4 pays.
Les 4 couleurs du drapeau représentent les symboles de survie des sami :

  • flag_laponiele vert, relatif aux plantes et à la nature.
  • le bleu, couleur de l’eau, élixir de vie.
  • le jaune, pour le soleil, qui permet la vie à long terme.
  • le rouge, pour le feu, symbole de la chaleur et de l’amour.

La partie rouge de l’anneau représente le soleil, et la partie bleue la lune.
Cet anneau est le symbole de la spiritualité qui relie ces 4 éléments.

L’hymne sami est commun au 4 pays.
Il a pour titre « Sámi Soga Lávlla » en same du nord, et signifie «la Chanson du peuple sami».
Cette chanson fut écrite par Isaac Saba en 1906. La musique est de Arne Sörlie.

page2image23304

La journée nationale sami est fêtée le 6 février.

L’ONU reconnaît le peuple sami en tant que peuple autochtone.
Depuis 2011, il est écrit dans la Constitution Suédoise que les Sami sont un peuple en Suède. Cependant, les Sames ne sont pas représentés au Riksdag, le Parlement Suédois. La Suède n’a pas ratifié la Convention 169, relative aux peuples indigènes et tribaux.

Les Sames sont organisés politiquement.
En Norvège, Suède et Finlande, ils ont un Parlement, le Sameting.
Côté russe, le travail est en cours pour la création d’un Sameting en presqu’île de Kola.

En Suède, le Sameting a été créé en 1993. En tant qu’autorité d’Etat, il doit exécuter la politique suédoise, et en tant qu’organisme sami, il doit satisfaire au développement des affaires sames et à l’aspiration à l’auto-détermination.
Le Parlement sami s’occupe de différents secteurs en matière d’affaires sames. Il a en charge, entre autres, la répartition des subventions et des fonds pour la culture same. Il s’occupe de l’éducation, de la recherche et de la promotion de la langue same. Il veille aux besoins des éleveurs de rennes, s’occupe de l’environnement, informe sur les questions sami et représente le peuple sami à l’international, au niveau des peuples autochtones. 

Textes et photos ©Terre des Sames Tous droits réservés

                                                                                                                    L’ancienne religion fleche